Description du projet

Diane Muller, chroniqueuse parisienne dans un magazine féminin, est chargée d’un dossier tourisme sur Mulhouse où elle a brûlé son adolescence. Elle n’y est pas revenue depuis la mort de son père. Pour elle, l’Alsace est associée aux souvenirs de ce patron discret, en proie à des doutes et de Marthe, sa mère, femme publique, en apparence bourrée de certitudes. Diane renoue avec ses copines de lycée, Sidonie, Mirabelle, Valentine, Adèle qu’elle trouve pétillantes et libérées. Quand elle leur annonce que sa cousine Philo a l’intention de s’installer à Mulhouse pour y lancer une ligne de lingerie, le clan des brodeuses panique. Que reprochent-elles à cette ambitieuse sur qui elles fantasment ?

Une mystérieuse chemise de nuit circule entre elles comme un relais qui produit sur chacune des effets quasi « magiques ». Seule Philo en connaît le secret. Déjà très solidaire, cette bande de provinciales change de regard, rebondit et permet à Diane de découvrir la vérité sur sa mère.

A travers des récits croisés, Emmanuelle de Boysson explore les a priori, les tiraillements intérieurs de quadra bouillonnantes, croque avec tendresse leurs manies, leur soif de liberté, leur besoin d’aimer. Un livre optimiste et drôle sur la mutation de femmes en quête d’authenticité.

Journaliste parisienne mondaine et branchée, Diane Muller décide un jour de revenir à Mulhouse, sa ville natale, retrouver ses amies de jeunesse. L’attendent au tournant trois quadras déjantées, surnommées les « brodeuses », qui s’échangent une mystérieuse chemise de nuit aux pouvoirs pour le moins… surprenants.

Une chronique de moeurs savoureuse, quatre portraits de femmes libres, drôles, sensibles : les nouvelles héroïnes françaises.

“L’émotion le dispute au rire dans cette pétillante comédie chorale, réflexion sur le temps qui passe et ode à l’amitié féminine. ”

Le Nouvel Observateur