« Imaginez que l’on puisse écrire comme peignaient les impressionnistes. Par touches légères, en phrases courtes dégageant l’impression voulue par l’auteur. Ce style exige une lecture attentive, d’abord pour en goûter les nuances, le moment où la tonalité du passage change, ensuite pour en percevoir l’humour qui, par instant, fait pétiller le roman et, enfin, pour mesurer comment la vie peut marquer les individus. Car la vie de Juliette n’est pas exempte de malheur mais son indépendance d’esprit l’aide à surmonter les deuils et les tristesses » Daily Passion invit-deboysson-ideale (1) IPEG